Aprés le sprint par équipe qui s'est relativement bien passé pour mon équipe, je m'élancais sur le courte distance au niveau trés relevé mais le but est de valider les semaines d'entrainement et valider le travail effectué. Dépot du matosse course à pied dans la matinée avec l'ensemble des participants du club et ce sera une longue attente

10383827_688262157906072_8536300105402962393_o

Le but est de faire une bonne natation, enchainé avc un gros vélo et une course à pied correcte. Etant encore en exces de poids, le parcours me convient parfaitement et la course à pied, même si pas toujours évidente, m'a toujours plu.

Cette année, je suis dans la premiére vague et vais pouvoir me situer rapidement par rapport à la concurrence. Le but est de faire un meilleur vélo que l'année derniére ou j'avais réalisé un top 10 sur le spade mais avec une natation trés moyenne et une mauvaise course à pied.

Top départ, je me place au mieux et tente d'éviter les coups mais c'est relativement compliqué. Je bataille sévérement jusqu'à la premiére bouée mais sens bien que je ne suis absolument pas dans le rytme. J'ai du mal à tourner les bras, me situe trés mal et prend des coups. Obligé de stopper 2 fois pour remettre mes lunettes, regarder ou se trouve les bouées, je suis une nouvelle fois dépité de cette partie car j'ai beau m'y entrainer plus, les progrés ne se voient absolument pas.

Dégouté de voir à quel point je galére alors qu'avec un peu plus de vitesse, je pourrais jouer un role plus interressant sur la course, notamment grace à mon vélo. Bref, sortie de l'eau et là, je suis dégouté car le chrono m'affiche 26'04, là ou Anthony costes (futur vainqueur) sort en 19 minutes. Une catastrophe à mes yeux mais bon, je commence à avoir l'habitude et me tourne vers le vélo et mes transitions.

IMG_2509

Nouvelle excellente transition et c'est parti pour 40 kms tout plat mais le vent est bien présent aujourd'hui. Je décide de ne pas partir trop vite mais d'accélerer aprés le 1er tiers. Départ compliqué, sensations bizarres alors je ne cherche pas à comprendre et roule au ressenti. Je m'étonne de ma vitesse qui oscille entre 41 et 45 km/h.

Je maintiens ma position aéro sur les longs bouts droits mais le vent est impressionnant mais je double du monde et notamment de nombreux petits groupes comme il est de coutume ici malheureusement. Un motard avec un arbitre m'ouvre la route et grace à lui, j'évite un chien de justesse.

Arrive le juge de paix de cette partie cycliste, les 3 seules bosses courtes mais raides du parcours et le retour vers la ville sur un bitume défoncé. C'est sur cette partie que je reprends de nouveaux petits groupes et mon coéquipier de club, JB la mobylette et l'ancien cycliste d'excellent niveau du SU Agen, Lionel Chatelas. JB m'apprend qu'il n'a plus d'eau car sur les routes défoncees, il a perdu son seul bidon et il est sec. Je le ravitaille et reprend ma marche en avant.

Retour au parc à 39,2 km/h de moyenne mais avec le sentiment que je n'étais pas dans un grand jour. Je fais tout de même un top 15 en vélo sachant que l'on m'apprend que des groupes bien formés m'ont précédé :/

Super transition de ma part et décide de tenter un coup de bluff, je pars relativement vite. Je sors du parc en même temps que Lionel et le distance légérement. Je tente de garder un rythme correct mais dans la premiére bosse, le Lionel me dépose litterallement, affuté qu'il est comme une dague :) Je ne cherche pas à suivre son rythme mais me concentre pour étre le mieux possible. Je reviens à la faveur des longues lignes droites sur Lucho Groliéres qui est bien meilleur coureur que moi et me motive encore plus en croisant mon pote Jêrome qui ne court pas aujourd'hui.

mimizan2

Je tente de faire l'effort mais sans que je suis limite. Je tente de maintenir l'allure mais c'est compliqué, je sens que mon allure flanche légérement et vois Lucho s'éloigner imperceptiblement. J'enrage aprés moi même car sans mes kilos en trop, je serais vraiment mieux.

Je réalise tout de même une course à pied correcte mais loin de mes attentes et en 41'39, il n'y pas de quoi étre fier. Déçu d'apprendre que mon pote JB a abandonné à cause d'un coup de chaud.

mimizan1

Je passe la ligne en 39éme position déçu de cette course qui me laisse sur ma faim mais avec des certitudes. Je sais ce qu'il me reste à travailler pour faire illusion à Francfort. Je reste satisfait tout de même de mon vélo mais suis capable de mieux mais extrémement décu de ma natation et un peu de ma course à pied.

Y a encore et toujours du boulot à prévoir